Le Kujang

Le Kujang est pleine de mystères.
Il est dit que de par sa forme, il possède une force magique des pouvoirs mystiques.
Attachés à sa forme originale, il nous ramène à la vieille philosophie du sundanais: le patrimoine hindou.

La création du Kujang original a été inspiré d’un outil agraire. Cet outil a été généralisée entre les 4e et 7e siècle de notre ère.
La forme du Kujang courant à légèrement changé depuis les outils agraires des forgerons de cette époque (comme Empu Windusarpo, Empu Ramayadi et Empu Mercukundo qui pevent être vus dans certaines parties du pays, dans les musées locaux de la Sonde).

C’est seulement au 12e siècle que le Kujang a pris la forme que nous lui connaissons aujourd’hui.
Sa valeur en tant qu’amulette talisman a été reconnue par la noblesse et les autorités du Royaume de Pajajaran Makukuhan, en particulier sous le règne de Prabu Kudo Lalean.

Lors d’une de ses retraites spirituelles, Kudo Lelean a eu la vision mentale de la nouvelle forme d’une lame faite pour le Kujang, qui se rapprocherait de la forme de l’île de « Djawa dwipa » (nom de l’île de Java à l’époque). Immédiatement il fut commandé au forgeron Royal, Empu Windu Supo,  la forge d’une lame suivant les instructions de sa vision. Il allait devenir une arme complète de qualité et emplie de spiritualité et de mysticisme. Un objet magique, une forme unique.